Les « campeurs de Bercy » dans Le Parisien

Il y a une bonne quinzaine de jours, un groupe de fans de Mylène Farmer avait créé la surprise en installant des tentes au pied de Bercy où la chanteuse présentera sont nouveau spectacle en septembre. Ces campeurs font, ce matin, l'objet d'un article dans le quotidien Le Parisien. Le phénomène se reproduit plus ou moins régulièrement selon l'artiste se produisant dans cette salle du 12e arrondissement de Paris et surtout, selon ses fans. Ceux de Mylène semblent coutumiers de cette pratique.

Les fans de Mylène Farmer campent déjà à Bercy [Le Parisien 31/08/2013]
Les fans de Mylène Farmer campent déjà à Bercy [Le Parisien 31/08/2013]

Mylène Farmer dévoilera sa nouvelle tournée de concerts nommée « Timeless 2013 » à partir du 07 septembre prochain au Palais Omnisports de Paris-Bercy. Comme toujours, la frénésie est palpable dès l'annonce de l'apparition de la chanteuse. Malgré des tarifs élevés, les ventes de billets du Timeless on battu des records comme d'ailleurs à chaque tournée de l'artiste. Mises en vente le 04 octobre 2012, les places se sont écoulées en six heures avec 155 911 billets vendus. Il n'est du-coup pas surprenant que certains fans viennent camper au pied de Bercy pour avoir les premières places en accès libre de la fosse devant la scène car le jour-J, ce sera la course à l’échalote ! 

Une pratique discutable

Il est clair que la pratique de camper 1 mois durant devant une salle de spectacles peut paraître incongrue alors que les SDF du quartier se font chasser par les forces de l’ordre.  La pratique du camping est pourtant la réalité des festivaliers. Elle est ancienne puisqu’elle date de la fin des années 60 avec les premiers concerts en plein air. On a pu également constater ce phénomène lorsque les rave parties défrayaient la chronique dans les années 90. Alors non, ce camping sauvage n'est pas choquant même si la réalité des sans-abris est hélas bien différente. Cette pratique est en revanche discutable puisque la Loi devrait théoriquement s'appliquer. Elle est discutable et disputable ; certains fans farmeriens, peut-être un peu trop moralistes, ne se gênent d'ailleurs pas pour élever le débat.

Vidéo You Tube

On peut certes considérer comme un « privilège » de camper avant un concert, c'est le cas ! Et si quelques uns prennent sciemment ou non des risques, dégradent les lieux, la responsabilité revient toujours aux organisateurs de la structure en question. Quant au parallèle fait avec les SDF, il est important de le souligner sans pour autant tomber dans l'extrême répressif. Que les campeurs jouissent de ce privilège temporaire ; qu'ils s'amusent en profitant intensément de leurs instants magiques avant de rentrer chez eux en pensant (un peu) aux miséreux.

Partager cette page :

Écrire commentaire

Commentaires: 0